Mécanisation agricole au Bénin: Boni Yayi sur le chantier de l’usine de montage de matériels agricoles de Ouidah

MarinaLe chantier de construction de l’usine de montage de matériels agricoles sis à Ouidah préoccupe au plus haut niveau le Chef de l’Etat. Dans la matinée de ce lundi 10 février 2014, Boni Yayi a effectué une visite sur le site pour s’assurer de l’état d’avancement de ce chantier majeur pour la transformation de l’agriculture béninoise.

Bruno OTEGBEYE (Cell.Com/PR)

Ph : Yves TROUGNIN

Le constat sur le terrain, malgré les apparences est plutôt rassurant. Le chantier suit son cours normal et laisse envisager une opérationnalisation imminente de l’usine. Selon Franck Akpahounka, l’un des entrepreneurs en charge du chantier, les gros œuvres avancent très bien et offriront d’ici deux semaines un nouveau visage au chantier. Le bâtiment de service, le bâtiment principal et le service de maintenance évoluent conformément au planning établi et sont à un niveau de réalisation estimé respectivement à 75%, 35% et 45%. De son côté, Pierre Olodo, coordonnateur du Programme de promotion de la mécanisation agricole (Ppma), fait remarquer qu’une bonne partie des équipements de l’usine sont en matériaux préfabriqués importés de l’Inde. Lesquels  sont actuellement en cours d’acheminement vers le port de Cotonou. A cette allure, rassure le coordonnateur du Ppma, l’infrastructure sera opérationnelle au mois de juin avec la mise sur le marché des 100 premiers tracteurs entièrement montés à Ouidah.

L’usine de Ouidah comprend cinq unités, à savoir, l’unité de traitement des eaux, l’unité de peinture, le bâtiment des commandes électriques, le bloc principal qui abrite le bloc administratif, l’unité de montage et le show room ainsi que l’unité de maintenance.

Les tracteurs, les remorques, les charrues à disque et les pulvériseurs sont les principales machines prévues dans la gamme de productions de l’usine, avec une capacité de production estimée à 2000 tracteurs par an. Très satisfait du rythme de travail sur le chantier, le président Boni Yayi a invité les entrepreneurs à redoubler d’ardeur pour une livraison à bonne date du chantier. Il a également émis le vœu de voir intégrer à la gamme de productions les essoucheuses pour une réduction sensible de la pénibilité de l’activité agricole. Il n’a pas manqué d’évoquer la seconde usine de montage de matériels agricoles prévue pour être implantée dans la ville cotonnière de Banikoara. Le coordonnateur du Ppma a rassuré le chef de l’Etat de la disponibilité des études pour cette infrastructure d’ici le mois de mars.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s