Table ronde de Paris: Vers l’installation d’un comité de suivi

10443445_10201638946810088_518216270062721832_nLe gouvernement béninois n’entend pas dormir sur ses lauriers après l’éclatant succès de la table ronde de Paris des 17, 18 et 19 juin derniers. Pour concrétiser les promesses de financement des bailleurs, Boni Yayi a réuni au palais de la Marina ce mardi 1er juillet 2014, les membres du comité d’organisation pour réfléchir sur le dispositif a mettre en place pour faciliter une rapide mobilisation des ressources.

La table ronde de Paris s’était soldée par une large adhésion des partenaires aux projets de l’Etat béninois avec a la clé, des intentions de financement de l’ordre de 12 milliards de dollars US, soit environ 6.000 milliards de francs CFA. Dans le souci de faire traduire en actes cette immense manne financière, l’Etat béninois entend passer a la vitesse supérieure. La séance de travail de ce mardi a permis au Chef de l’Etat entouré des membres de l’équipe technique d’organisation et des Directeurs de la Programmation et de la Prospective de certains ministeres cles, d’ébaucher les stratégies pour accélérer la mise en œuvre des conclusions de la table ronde. La principale décision issue de cette concertation est la mise en place prochaine d’une équipe chargée de l’opérationnalisation desdites conclusions . « Il est ainsi prévu, confie Marcel de Souza, la création d’un comité de supervision et d’orientation qui sera présidé par le chef de l’Etat en personne, d’un comité de pilotage composé de ministres ainsi que des structures au sein des ministères ». La rencontre s’est également penchée sur la faiblesse de la capacité d’absorption des ressources mises a la disposition de notre pays. Cet état de choses, explique le ministre du développement, est lié aux problèmes de contrepartie que l’Etat doit souvent apporter aux financements des projets, aux délais trop longs du contrôle des marchés et du contrôle financier, ainsi qu’à la longue file d’attente observée dans la signature des contrats au ministère de l’Economie et des Finances ». Des approches correctives sont envisagées afin de tirer le meilleur profit de la table ronde qui constitue une opportunité exceptionnelle pour le financement des grands projets du Bénin.

La séance a ete aussi l’occasion de finaliser la récente décision du gouvernement d’operationnaliser une nouvelle formule de recrutement basée sur le principe de flexibilité. Au titre de cette année, il est prévu le recrutement de 10.000 dans plusieurs secteurs. La première phase de ce programme, précise le ministre, concerne 4234 agents contractuels dont 1152 pour le secteur de la Santé, 123 pour l’Enseignement supérieur, 509 pour l’Enseignement secondaire et 1340 pour l’Enseignement secondaire. La date limite du dépôt des dossiers est prévue pour le 11 juillet. Les épreuves, quant à elles, se dérouleront le 26 juillet, annonce le ministre.

Bruno OTEGBEYE (Cell.Com/PR)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s