Projet de renforcement du système d’approvisionnement en eau dans l’agglomération de Cotonou: Boni Yayi satisfait du niveau d’exécution des travaux

Boni-YayiLe Président Boni Yayi a effectué un descente ce jeudi 21 août 2104 sur les différents chantiers du projet de renforcement du système d’approvisionnement en eau dans l’agglomération de Cotonou, phase 2. Ce projet, destiné à pallier durablement la pénurie d’eau dans la ville de Cotonou et ses localités riveraines, a déjà à son actif, plusieurs  infrastructures, au grand bonheur du chef de l’Etat.

Cette visite marathon a conduit le Chef de l’Etat, accompagné du Directeur général de la Société nationale des eaux du Bénin (SONEB), David Babalola, respectivement sur le site de la station de pompage de Godomey, celui des quinze forages de Ouèdo, et le château d’eau de Cocotomey. Sur ces différents chantiers, le Chef de l’Etat a eu droit à une visite guidée des installations et les explications du DG SONEB sur les caractéristiques et l’impact social du projet. Selon David Babalola, les équipements mis en place dans le cadre de ce projet permettront d’accroître sensiblement les capacités de production d’eau dans la ville de Cotonou et ses grandes localités riveraines que sont Abomey-Calavi, Godomey, Cocotomey, Pahou, et Sèmé-Podji. D’une capacité initiale de 20 000 m3, poursuit-il, la nouvelle bâche érigée permet désormais de porter la capacité installée sur le site de Godomey à 56980 m3 ». Ce qui permettra de couvrir les besoins de 700 000 personnes supplémentaires, portant ainsi à plus de 3.200.000 le nombre de personnes desservies en milieu urbain. Les travaux de construction des forages de Ouèdo, actuellement estimés à 58%, constituent le dernier palier de cet important projet. Quant au nouveau château d’eau  de Cocotomey, il est également entièrement achevé, avec une capacité de stockage de 1750 m3. Avec ce projet, rassure David Bablola, le déficit de 13 000 m3 d’eau par jour relevé actuellement dans nos villes sera définitivement résorbé et l’excédent de production permettra de combler les besoins jusqu’en 2025. Ce qui permettra par ailleurs de réaliser l’Objectif du millénaire pour le développement (OMD) relatif à l’approvisionnement en eau potable. Le taux de desserte du Bénin, actuellement estimé à 71%, poursuit-il, sera porté à 82% en 2015, contre 75% prévus par  les OMD.

Le président Boni Yayi n’a pas caché sa satisfaction pour ce projet qui propulse le Bénin au rang des nations à fort taux de desserte en eau. Pour Boni Yayi, notre pays est bien parti pour l’objectif du millénaire pour le développement relatif à la fourniture en eau potable. Il a saisi l’occasion pour exprimer sa gratitude aux partenaires techniques et financiers que sont l’Union européenne, la Banque européenne pour l’investissement (BEI), et le Fonds Allemand de développement (KFW), qui, grâce a leur concours financier de 21 milliards de francs cfa ont permis la réalisation des travaux. Il a également manifesté sa préoccupation quant à l’accès financier des populations. « Sachant qu’il y a lieu de renforcer le pouvoir d’achat des uns et des autres, le prix du litre d’eau est à moins d’un franc CFA, si nous continuons d’introduire la technologie et les innovations, certainement le prix d’accès à l’eau pour le consommateur sera totalement négligeable », assure-t-il. Le Chef de l’Etat à enfin promis poursuivre les efforts dans tous les autres secteurs en vue d’assurer une meilleure sécurité humaine au peuple béninois.

 

Bruno OTEGBEYE (Cell.Com/PR)

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s