Couverture énergétique au Bénin: Vers l’électrification des 105 chefs lieux d’arrondissement restants.

YAYI_Energie SolaireLe président Boni Yayi a procédé, ce samedi 25 octobre 2014 à Sèmè-Podji, au double-lancement de la deuxième phase du Programme de développement des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique (PRODERE) et du programme national d’électrification de 105  localités  de notre pays. A travers cette cérémonie, Boni Yayi entend parachever  l’électrification de tous les Chefs-lieux d’arrondissement de notre pays.

Dans six mois, les 105 arrondissements restants de note pays seront alimentés à l’énergie solaire. Intégrée à la deuxième phase du programme UEMOA dénommé PRODERE, cette initiative vise à favoriser une meilleure couverture énergétique au sein de l’Union, sur la base des énergies renouvelables, avec à la clé, des lampadaires solaires, de kits solaires et de mini-centrales. Pour Cheikhe Hadjibou Soumaré, Président de la commission de L’UEMOA, les résultats obtenus par le Bénin à l’issue de cette première phase constitue un cas d’école qui doit servir de modèle aux autres pays de l’union. « A l’issue de la première expérience du PRODERE, nous avons invité les Etats membres à initier des projets similaires, en tirant profit de leur énorme potentiel en énergie solaire. Le Bénin a voulu accompagner ce projet en donnant l’exemple, à travers le projet d’électrification de  105 localités en énergie solaire », se réjouit-t-il. Plus de deux milliards de nos francs mobilisés en fonds propres, ont suffi à l’UEMOA pour mettre en œuvre, dans les villes de Cotonou et d’Abomey-Calavi et sur les campus universitaires d’Abomey-Calavi et de Parakou, ce programme qui fait déjà des émules au sein des populations de l’union. « Au Bénin, tous les équipements prévus, à savoir 415 lampadaires solaires photovoltaïques, 164 kits solaires, six mini-centrales solaires autonomes et 1303 lampes à basse consommation devraient être installés avant fin 2014 », rassure-t-il.

S’agissant du programme gouvernemental d’électrification des 105 localités, l’Etat béninois prévoit une enveloppe de 40 milliards de francs CFA. La mobilisation des ressources est confiée à la Banque ouest-africaine de développement (BOAD) dont le président, Christian Adovèlandé, atteste de la disponibilité de 20 milliards de francs CFA pour le démarrage des travaux. La deuxième tranche de 20 milliards sera mobilisée avant la fin de l’année, promet-il. « Le programme constitue une étape importante dans la mise en œuvre de l’Initiative régionale pour l’énergie durable (IRED) dont l’ambition est de faire passer la part des énergies renouvelables de 26% en 2009 à 86% à l’horizon 2030. Déjà entre 2009 et 2013, 119,5 milliards de francs ont été mobilisés au profit de 11 projets de promotion d’énergie solaire. De même, environ 400 milliards de francs ont été injectés dans les secteurs énergétiques en général à travers la mise en place de centrales, la modernisation des réseaux de transports, l’interconnexion entre les Etats membres. Pour les énergies renouvelables, une puissance installée d’environ 200 Mw est envisagée à l’horizon 2020, conclut -il. 

Procédant au lancement des travaux, le Président Boni Yayi a réaffirmé sa détermination à assurer aux populations des villes et des campagnes du Bénin, une sécurité humaine débarrassée de toute tendance exclusion site. « Nous sommes là pour la sécurité humaine de nos peuples. Notre préoccupation, c’est comment garantir une vie heureuse et mettre fin à la souffrance à laquelle les populations sont confrontées », soutient-il, tout en rappelant la place qu’occupe le secteur énergétique dans le processus de développement. « L’énergie précède le développement, crée la richesse, promeut l’emploi et favorise la démocratie. L’électrification doit être prise au sérieux au même titre que les autres cibles des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) », indique-il. Il a tenu à rassurer les populations de Tohouè et d’Aholou-Yèmè dans la commune de Sèmè-Podji, tout comme les autres  chefs-lieux d’arrondissement concernés par le projet, des dispositions qu’il entend prendre pour  assurer leur droit à l’énergie, d’ici les six mois à venir.

Bruno OTEGBEYE (Cell.Com/PR)

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s